Comment utiliser un mur mobile ?

Concept modulable, le mur mobile permet de transformer l’espace en isolant visuellement des espaces. Simple à manipuler, il s’ouvre et se ferme manuellement sans effort particulier. Eole vous explique comment utiliser et manoeuvrer un mur mobile.

Utilisation du mur mobile : simple et rapide

Vous avez besoin d’une salle de réunion à côté de votre espace de travail ? Vous souhaitez pouvoir diviser une salle multiactivité en plusieurs zones de façon temporaire en fonction des activités ? L’installation d’une cloison mobile vous permet de moduler votre espace en créant des zones de séparation visuelle (voire acoustique).

L’utilisation du mur mobile est à la portée de tous et ne nécessite aucun effort particulier.

Pour comprendre la manœuvre du mur mobile, il est bon de rappeler qu’un mur mobile se compose de panneaux indépendants suspendus à un rail supérieur implanté au plafond, et d’une barrière phonique.
– le mur mobile est équipé d’un panneau dit télescopique (en théorie, le 1er panneau) avec une plinthe latérale mettant la cloison sous pression dans sa longueur. Le panneau dispose de 2 rosaces en façade pour le déverrouillage.
– les panneaux suivants sont équipés de traverses hautes et basses permettant de stabiliser le mur et d’assurer les caractéristiques acoustiques.

Ouvrir ou fermer le mur mobile consiste donc à déplacer chaque panneau en le faisant coulisser le long du rail.
Selon la configuration de la pièce, les panneaux peuvent être rangés le long du mur, en bout de rail, sur le côté ou dans une “niche de stockage”.

Connaissant les différents éléments du mur mobile, il est maintenant plus facile de comprendre sa manœuvre, simple et rapide.

Manœuvre d’un mur mobile

Voici les différentes actions pour ouvrir un mur mobile, dans le cas d’un mur mobile de type 100 et 100K à manœuvre manuelle.

1 – Insérer la clé de manœuvre dans la première rosace pour déverrouiller les plinthes hautes et basses : tourner un quart de tour (sens antihoraire).
2 – insérer la clé dans la seconde rosace et tourner d’un quart de tour pour déverrouiller la partie mobile du panneau télescopique.
3 – Pousser le panneau télescopique dans la zone de stockage. Ou le faire pivoter et le pousser dans la zone de rangement, selon la configuration.
4 – Déverrouiller le panneau suivant avec la clé en l’insérant dans l’axe de forme carrée (situé dans la tranche du panneau) et faire un quart de tour.
5 – Ranger de la même manière le panneau dans la zone de stockage.
Et ainsi de suite pour les autres panneaux jusqu’à ouverture complète du mur.

Cette vidéo présente l’ouverture d’un mur mobile installé par notre équipe à l’hôtel Pullman, à Bordeaux.

Rappelons également qu’un mur mobile peut être monodirectionnel ou multidirectionnel.
Monodirectionnel : les panneaux sont suspendus au rail sur un axe central ; ils avancent ou reculent dans l’axe perpendiculairement au rail. Ils ne peuvent se ranger qu’à chacune des extrémités.
Multidirectionnel : les panneaux sont suspendus par 2 chariots à double galets et coulissent sur le rail supérieur. Ce système autorise les intersections de rail et de nombreuses configurations et possibilités de stockage (notamment des niches déportées).

Dans les 2 cas la manœuvre du mur mobile reste similaire.
Le mur mobile s’ouvre et se referme en déplaçant chaque panneau individuellement. Ce concept évolutif vous donne ainsi la possibilité de ne fermer qu’une partie du mur.

Solution idéale pour cloisonner et décloisonner les espaces selon les besoins, le mur mobile connait un franc succès auprès des architectes. Offrant une grande flexibilité et de nombreux avantages, il remporte l’adhésion chez tous nos clients qui l’utilisent.